l’accouchement prématuré : Définition et symptômes

L’accouchement est dit prématuré quand il arrive entre la 20ème et la 34ème semaine d’aménorrhée, c’est-à-dire entre la 22ème et la 36ème semaine de grossesse.

 

Globalement le risque d’accouchement prématuré est suspecté lorsqu’un certain nombre de symptômes apparaissent avant le 9ème mois de grossesse soit :

  • Des contractions fréquentes et douloureuses
  • Des saignements ou un écoulement vaginal
  • Raccourcissement et début d’ouverture du col observé lors des visites prénatales
  • Des œdèmes

En cas de doute, n’hésitez pas à consulter ou à vous rendre à la maternité. Si le doute est confirmé et que vous risquez effectivement un accouchement prématuré, le médecin vous prescrira des antispasmodiques pour stopper les contractions. Aussi, le repos sera nécessaire, voire l’alitement ou encore l’hospitalisation.

Les causes

Les causes de l’accouchement prématuré sont multiples et pas toujours identifiables. Elles peuvent être liées à des complications obstétriques (grossesse multiples, anomalie du placenta, rupture anticipée de la poche des eaux, malformations utérines, anomalies du col…), à l’état de santé de la mère (infections, diabète, toxémie gravidique, dépendance à l’alcool, drogue et tabac…), à l’état de santé du fœtus (infections fœtales ou encore malformations chromosomiques) ou encore à des facteurs accidentels (traumatisme, opération chirurgicale).

A toutes ses causes peut s’ajouter celle du surmenage. La suractivité peut augmenter les risques d’accouchement prématuré. C’est pourquoi il est important de lâcher du lest sur les taches quotidiennes lorsque l’on est enceinte. Aussi, au moindre doute sur un risque d’accouchement prématuré, le médecin peut vous demander de rester alitée.

Les risques

L’enfant prématuré présente des fragilités car toutes les fonctions de son organisme ne sont pas arrivées à maturation.

L’immaturité pulmonaire entraîne une respiration irrégulière et entrecoupée, d’où l’importance d’une surveillance et assistance respiratoire.

L’immaturité du foie entraîne souvent des ictères.

Le nouveau né prématuré doit être nourri par sonde car il n’a pas la force de téter et n’a pas acquis le réflexe de succion et de déglutition.

L’immaturité du système immunitaire implique un isolement et une attention particulière à l’atmosphère aseptisée.

Le nouveau né prématuré est également dans l’incapacité d’assurer sa propre thermorégulation. Il est ainsi très sensible au froid et à la chaleur. Le placement dans une couveuse permet justement de garder une température adéquate.

Fille ou garçon : Je veux choisir le sexe de mon bébé

Follow   Déterminé au moment de la fécondation, les futurs parents ont toujours rêvé de pouvoir choisir le sexe de leur bébé. Dans cette aventure ou se mêle performance et hasard, les statistiques annoncent aujourd’hui une chance sur deux d’avoir une fille ou un garçon. Mais existe t-il des méthodes pour donner un coup de pouce à la nature et influencer le sexe de l’embryon? Si autrefois, les grecs croyaient que les garçons trouvent leur source dans le testicule droit. Aujourd’hui, ils existent des nombreuses méthodes moins brutales que de se pincer ou de s’arracher le testicule gauche pour influencer le sexe de bébé. Les différentes techniques 1. Les dates des rapports sexuels Selon le travail du docteur Landrum Shettles, les spermatozoïdes mâles (Y) sont plus rapides que les spermatozoïdes femelles (X). Cette grande mobilité des spermatozoïdes mâles réduit leur espérance de vie. Ainsi, pour avoir un petit garçon, il est recommandé d’avoir un rapport non protégé le jour même de l’ovulation ou le lendemain au plus tard. Pour une fille, le rapport sexuel peut s’effectue entre le cinquième et le deuxième jour avant l’ovulation. Cette méthode peut s’envisager, mais encore faut il connaitre avec exactitude sa date d’ovulation. 2. Les positions lors du rapport sexuel Une autre astuce de grand mère voudrait à ce que le kamasutra de la conception, l’orgasme de la femme ou encore la fréquence des rapports nous permettent de déterminer le sexe du bébé. Par exemple, pour un garçon, il est recommandé d’opter pour des positions permettant une pénétration profonde. Alors que pour une fille, une pénétration normale suffit. Néamoins, la femme doit rester...

Le syndrôme de PICA : des envies alimentaires inhabituelles

Follow Les envies de fraise, de glace, du chocolat, de bonbons… sont courantes chez la femme enceinte. Maryse elle, ce qu’elle adore, c’est absorbé la boue des pierres et des cailloux qu’elle ingère par la suite. Fréderic quant à elle, a eu cette envie irrésistible de manger de la mousse industrielle et du savon agrémentés de moutarde et de ketchup. Connaissez vous le PICA ? Très fréquent chez la femme enceinte, il s’agit d’un trouble du comportement alimentaire qui se caractérise par l’absorption de substances non nutritives tels que du coton, de l’argile, des cendres, de la craie, du charbon, ect… Pendant la grossesse, les complications peuvent se manifester dès lors que la consommation de ces substances se fait au détriment d’un régime alimentaire équilibré nécessaire pour le bon développement de la grossesse. Egalement, le PICA, peut conduire à l’intoxication et à l’obstruction intestinale, et favorise ainsi le risque d’avoir un accouchement prématuré et, dans des rares cas, peut causer la mort. Ce trouble semble touché d’avantage d’individus présentant une carence en fer, mais aucune étude n’établit à ce jour le rapport de cause à effet entre l’anémie et le PICA. Les chercheurs mesurent la complexité de ce trouble, qui prend origine dans la combinaison de facteurs biochimiques, psychologiques et culturels. Il est ainsi recommandé de prevenir son médecin pour préserver sa santé et celle de son bébé....

Lampe DAYVIA COLOR : Pour une ambiance tamisée et zen

Follow La lumière est une source d’énergie essentielle à l’être humain…En ce temps hivernal, vous avez besoin de profiter des fêtes et de faire rentrer peut-être un peu de couleur chez vous ? Cela tombe bien. La grande tendance est aux lampes d’ambiance. Douces ou intenses, blanches ou colorées, les lampes d’ambiance vous permettent de jouer avec les couleurs et l’intensité lumineuse au gré de vos envies. Leurs magnifiques nuances sont conçues pour égayer nos intérieurs et illuminer de multiples reflets toutes les pièces de votre maison. Veilleuse pour la chambre de bébé, lumière d’appoint pour votre bureau, ambiance tamisée et romantique pour votre chambre à coucher, les lampes d’ambiance offrent une lumière colorée et apaisante pour un moment de détente unique ! De plus en plus esthétiques et ultra  pratiques, elles s’intègrent résolument bien tous nos espaces de vie. Oui,  j’ai une petite préférence  pour le made in France et mon coup de cœur en est un. Il s’agit de la lampe d’ambiance DAYVIA COLOR disponible sur SOLVITAL Ce qui m’a plu ? lampe d’ambiance Dayvia Color est épurée et ultra design avec un contour circulaire transparent. A la fois robuste et discrète  elle s’intègre résolument bien tous nos espaces de vie (Chambre à coucher, salon, chambre d’enfants…). Sa petite télécommande intuitive permet de régler aussi bien les couleurs que l’intensité. Douce et homogène, la diffusion 360° de sa lumière évite tout risque d’éblouissement.   (Certifiée CE, tests...